Articles

La rentrée scolaire !

Reprendre la routine

OUF ! C’est reparti, la rentrée de nos enfants et adolescents est chose faite. Cette période de l’année est excitante mais aussi exigeante. Après un été à l’horaire plus souple, il faut se remettre à la routine. Celle-ci facilitera votre vie et celle de votre enfant et elle permettra d’éviter des stresseurs dont aucun n’a besoin.

Mais il faut de la volonté, de la discipline, de l’organisation et de la persévérance. Il n’y a pas de recette magique ni de meilleures façons d’y arriver. À vous de décider ce qui conviendra le mieux à votre famille. Et bien sûr, il y a quelques petits trucs et notions de base qui pourraient vous rendre la tâche plus facile.

Implication des enfants

Avez-vous abordé avec vos enfants le contexte du retour à la routine et les raisons qui font qu’elle est nécessaire ? Vous pouvez leur expliquer qu’entre autres, la routine évite les conflits et les crises. Comme parent, elle devient utile pour faire des rappels, une fois la routine installée. Vous pourriez en décider ensemble et préparer l’horaire quotidien avec eux. Pourquoi ne pas construire une feuille de routine familiale commune ? Ou ils peuvent créer leur propre feuille personnalisée, avec votre approbation parentale bien sûr !

Les incontournables de la routine

Ceci signifie que vous devez aborder les incontournables défis de la routine quotidienne, à partir du matin, du lever jusqu’au départ pour l’école, puis celle du retour de l’école, que ce soit à la descente de l’autobus ou à la fin du service de garde, le temps et l’endroit consacré aux devoirs et leçons, la période du souper, les activités de culturelles et sportives des enfants, le jeu ou temps libre et enfin celui entourant le coucher. Vous pouvez également y inclure des responsabilités afin de favoriser leur autonomie et la participation à la vie commune. Cette routine, une fois bien comprise, facilitera votre vie et celle de vos enfants.

Il faut de la discipline, de la volonté, de l’organisation et de la persévérance, c’est certain. Faites équipe avec votre conjoint-e et même avec les enfants pour la maintenir !  Par exemple, impliquez-les dans la confection de la boîte à lunch, le choix des vêtements !

Il faudrait détailler chaque étape (ex. décrire chaque étape du matin pour éviter les retards et chaque étape de l’hygiène du soir) si, pour votre enfant, l’organisation représente un défi et/ou s’il a un TDA ou TDAH ou s’il a un profil présentant des difficultés au niveau de la planification et de l’organisation.

Constance et rassurance

Les mots-clés que nous connaissons tous sont la stabilité et la constance dans l’établissement de la routine, et ce, pour chaque membre de la famille. Stabilité de la routine qui encadre et sécurise les enfants, chacun sachant à quoi s’attendre. Ceci favorise une ambiance plus calme et peut même être faite dans le plaisir et l’humour.

Sommeil

Il faut rappeler l’importance d’un sommeil suffisant qui favorisera la récupération tant physique que mentale; car nos enfants et ados travaillent fort eux aussi toute la journée. La période avant le coucher est un moment propice à la douceur, au retour au calme, aux moments tendres. Profitez-en !

Félicitations ! Et n’oubliez pas de leur dire combien vous êtes fiers d’eux de participer à l’établissement de la routine du retour à l’école !

Bonne rentrée ! Bonne poursuite tout au long de l’année !

 

 

 

L’importance de l’évaluation en neuropsychologie pour les adolescents

Votre adolescent grandit et vous suspectez un trouble d’apprentissage, un déficit d’attention ou des problématiques comportementales? Il serait peut-être le temps de le faire évaluer en neuropsychologie. Au CEIME, nous avons une équipe de professionnels prêts à vous épauler dans cette démarche.

L’évaluation neuropsychologique spécifiquement pour les adolescents

On entend peu parler de l’évaluation neuropsychologique auprès des adolescents, car la plupart sont évalués dès l’enfance. Par contre, il se peut que certains défis ne se présentent qu’au moment du passage vers l’adolescence, âge critique du développement de l’enfant de l’enfance vers l’âge adulte. Si votre adolescent doit surmonter des difficultés que vous ne pouvez pas identifier, confiez le rôle d’une évaluation neuropsychologique à un professionnel .

Comment savoir si votre adolescent a besoin d’une évaluation neuropsychologique?

L’évaluation en neuropsychologie peut vous être recommandée par un professeur ou un autre membre de l’équipe scolaire de votre enfant si celui-ci suspecte un possible trouble.

 

Bien que certains comportements peuvent être liés à des facteurs autres, ou simplement à un passage vers adolescence un peu plus difficile, ils peuvent aussi être les conséquences de certains troubles neuropsychologiques.

 

Si votre adolescent éprouve des difficultés scolaires sans que vous soyez capables d’en identifier les causes, s’il ne semble pas avoir le même rythme de développement que les autres adolescents de son âge, s’il a des problèmes de comportement, vous semble constamment agité, distrait, anxieux ou irritable ou si votre relation parent-adolescent est de plus en plus difficile, il est peut-être le temps de saisir l’opportunité de consulter un professionnel.

L’évaluation en neuropsychologie au CEIME, une démarche unique centrée sur vos besoins

Au CEIME, nous travaillons en collaboration entre professionnels et avec vous, les parents. Notre but est de faire en sorte que vous vous sentiez le plus outillés possible afin d’aider votre adolescent. Pour une évaluation en neuropsychologie, votre adolescent sera tout d’abord rencontré par un neuropsychologue, le spécialiste du fonctionnement cognitif.

 

Notre approche unique allie évaluation et intervention, ce qui permet à la famille de pouvoir avoir réponse à ses besoins à travers une équipe multidisciplinaire au terme de l’évaluation (travail social, psychoéducation, psychothérapie ou éducatrice spécialisée)

 

Aussi, dépendamment des besoins, la psychoéducatrice pourrait collaborer à la démarche d’évaluation en terme de soutien à l’intervention et ce, en collaboration avec le neuropsychologue. Notre objectif est toujours de faire en sorte que cette évaluation soit pertinente pour vous et votre enfant.

 

Dans tous les cas, une évaluation en neuropsychologie pour votre adolescent mène à plus qu’un diagnostic. Peu importe si un diagnostic est posé ou non, nous vous outillerons avec des stratégies adaptées. Nous croyons que de miser sur ses forces afin de faciliter ses apprentissages et ses relations avec autrui saura soutenir son plein potentiel !

 

N’attendez plus et contactez-nous pour prendre rendez-vous. Préparez-vous pour la rentrée et entamez les démarches durant la saison estivale. Notre équipe dévouée du CEIME vous attend!

 

 

 

Venir en aide à son adolescent

L’adolescence est sans contredit une période de bouleversement, qui ne se vit pas toujours paisiblement au sein des familles. En effet, la puberté amène son lot de changements physiques et hormonaux chez le jeune, lesquels sont parfois accompagnés de changements dans le comportement et la personnalité. En tant que parent, il peut devenir difficile de maintenir une bonne relation avec son ado ainsi qu’une bonne communication.

Au CEIME, nous conseillons aux parents inquiets de venir consulter notre travailleuse sociale avec leur adolescent dès qu’un déséquilibre dans les relations est vécu, et ce, afin de prévenir les crises familiales. Par contre, sachez que ces moments de crises sont des opportunités pour mettre en place de nouvelles stratégies et une communication plus efficace, ce qui permet de faire évoluer positivement votre famille ! LA clé ? Restez positifs et soyez ouverts à obtenir un soutien professionnel !

 

Comprendre son adolescent, c’est toujours simple?

À l’adolescence, de nombreux enfants cherchent à s’émanciper de leurs parents et à se dissocier affectivement de ceux-ci. En effet, leur cercle d’amis devient de plus en plus important pour eux afin de construire leur identité. Cela se traduit souvent par des changements de comportement chez l’ado. Ce dernier peut devenir plus indiscipliné, de même que moins enclin à communiquer et à interagir avec ses parents. Dans certains cas, le jeune peut se rebeller et s’opposer face à l’autorité.

Pour les parents, il peut devenir tentant de perdre patience et d’imposer des règles strictes à leur enfant. Or, il est important de rester compréhensif face à la période houleuse qu’il traverse, tout en maintenant un cadre adapté à celui-ci. En effet, l’adolescent doit composer avec les changements qui surviennent dans son corps et avec ses nouveaux rôles sociaux (amis, premier amour, « gang » à l’école, etc.)… Il y a de fortes chances qu’il ait lui-même de la difficulté à s’adapter à tout cela !

Et petite piste de réflexion… pensez à votre propre adolescence, cela vous aidera surement à comprendre vos réactions, vos craintes, vos appréhensions et les valeurs que vous tentez de lui inculquer !

La pertinence de faire appel à un professionnel

Lorsque vous entamez un suivi avec une travailleuse sociale, celle-ci cherche d’abord à créer un lien de confiance avec votre adolescent, afin de favoriser des échanges honnêtes et qui sont à l’abri de tout jugement. Cette approche permet d’aider celui-ci à s’exprimer plus librement, ce qui n’est pas toujours facile à faire dans une relation parent-ado. En mettant les bonnes bases pour une communication saine, on peut arriver à saisir ce que vit l’ado sur le plan social et affectif, ce qui permet par la suite de faire le pont entre l’ado ET ses parents. Tout compte fait, la travailleuse sociale est un « décodeur de mots »  tant pour les parents que pour l’ado qui a lui aussi besoin de comprendre les réactions parentales !

 

En général, il est très bénéfique pour l’adolescent d’avoir quelqu’un avec qui il peut s’exprimer librement. Grâce à ses qualifications, la travailleuse sociale peut aider le jeune à se découvrir et à réaliser que les épreuves qu’ils rencontrent sont normales et sont, dans bien des cas, aussi vécues par ses pairs. Les adolescents profitent évidemment des interventions, puisqu’ils en ressortent avec une meilleure estime personnelle et une meilleure connaissance d’eux-mêmes.

Pour quelles raisons seriez-vous amené à consulter notre équipe?
Que ce soit à propos de comportements problématiques, de problèmes scolaires, de mauvaises fréquentations, d’une faible estime de soi, de problèmes de dépendance, la travailleuse sociale du CEIME peut grandement aider votre adolescent et votre famille. Voici des exemples de situations lors desquelles les travailleurs sociaux peuvent apporter une aide précieuse :

  • Dans le cas d’intimidation vécue par le jeune ;
  • Pour les adolescents qui se sentent isolés socialement, qui ont de la difficulté à se faire un groupe d’amis ;
  • Pour les jeunes qui rencontrent des problèmes scolaires ;
  • Pour les adolescents qui fréquentent des personnes qui ont une mauvaise influence ;
  • Pour les problèmes de dépendance (alcool, drogue, jeux, cyberdépendance) ;
  • Lorsqu’il y a des problèmes de communication avec les parents, qui se sentent à bout de ressources pour aider leur jeune ;
  • Pour aider les adolescents qui ont une faible estime personnelle.

Pour obtenir plus d’information sur nos services qui s’adressent aux adolescents et à leurs parents, nous vous invitons à contacter notre équipe. Nous mettrons notre expertise à profit afin de bien comprendre votre situation et pour vous guider vers les solutions adaptées !