Les devoirs et les leçons

OUF ! La rentrée scolaire est chose faite! Depuis 1 mois déjà, les familles se sont affairées à reprendre la routine et à organiser l’horaire du retour à la maison. Comment intégrer la période des devoirs et des leçons à cet horaire ? Casse-tête pour plusieurs parents et enfants !

 

 

À quoi servent les devoirs et leçons?

Est-ce un mal nécessaire? Plusieurs pensent que c’est une obligation désagréable. Les enseignantes diront que plusieurs apprentissages se font pendant cette période. Le premier est de pratiquer les nouvelles notions apprises dans la journée et dans la semaine et pour favoriser leur acquisition. Les devoirs et leçons servent ultérieurement à amener l’enfant à répondre aux exigences académiques et ministérielles de son groupe d’âge. Mais, également, ils favorisent l’apprentissage de l’autonomie chez l’enfant, l’autodiscipline, l’organisation de travail, la responsabilisation, le sens de l’effort, le droit à l’erreur, la gestion de l’erreur et de l’échec.

 

Quand faire les devoirs et leçons ? La routine … oui encore la routine

À la maison, la routine est en fonction de votre horaire, de celle de la famille et de votre enfant. Si les devoirs et leçons y sont faits, il est conseillé d’établir une routine constante, qui, avec les années, deviendra LA routine régulière de l’enfant, créant ainsi une bonne habitude de travail pendant toutes les années qui suivront. Une collation légère peut être offerte ou prise par l’enfant dès son arrivée, ensuite la recommandation générale est de commencer la période en offrant des pauses aux 15 minutes si nécessaires. Si le jeu / temps libre est possible, il est intéressant de le lui offrir; ensuite il y a le moment du souper, en famille, celui du jeu libre et enfin la routine du dodo.

Bien sûr les activités – cours et activités sportives – doivent être prises en compte. Le trajet en voiture peut devenir un temps de révision des tables de multiplications ou d’épellation de mots, pourquoi pas ? Et si la période de devoirs est offerte par le service de garde, il ne restera qu’à réviser le tout, peut-être quelques leçons et de la lecture à faire à la maison.

Lorsque certains soirs sont très occupés ou que l’horaire familial ne permet pas les devoirs, il peut être entendu avec l’enseignante de les faire la fin de semaine, ce que plusieurs parents font maintenant.

 

 

Comment faire ?

Sur leur site web, allo prof suggère de laisser l’enfant rassembler le matériel requis, de s’assurer qu’il comprend bien la consigne, de l’encourager à trouver la réponse par lui-même, de le guider dans sa recherche de réponses et qu’il parle à son enseignante le lendemain s’il éprouve des difficultés. En tant que parent, il est aussi apprécié d’écrire dans l’agenda de votre enfant si un problème récurrent ou particulièrement difficile apparaît. On recommande de ne pas suggérer les réponses et surtout de ne pas faire le travail à sa place. Il est préférable de donner des indices, de lui permettre de réfléchir aux possibilités de réponses. Comment maximiser la période allouée ? Voici quelques trucs :

 

  • Assurer que l’endroit où il s’assoira est dégagé et propice au travail
  • Choisir un endroit calme et bien éclairé où l’enfant se sent bien. Plusieurs familles optent pour la table ou comptoir de la cuisine où une implication et supervision est possible pour le parent qui s’affaire au souper et autres tâches. Mais pour les plus vieux ou les plus autonomes, la chambre à coucher peut également être un endroit propice, surtout si une fratrie plus bruyante dérange la concentration
  • Regarder avec votre enfant ce qui est exigé, lui faire lire les consignes
  • Diviser le travail en petites tâches
  • Offrir des choix – commencer par la matière la plus difficile pour votre enfant
  • Offrir des pauses si la tension s’installe face au défi du travail
  • Mettre une musique douce ou classique si la concentration le permet
  • Émettre une consigne claire qu’aucun jeu électronique ne sera disponible pendant ce temps. Les distractions ne font pas bon ménage avec les devoirs et leçons !

 

Le rôle du parent

Pensez à vous préparer à cette partie de la journée afin d’avoir une bonne disposition et disponibilité. Selon le site www.alloprofparents.ca, un des rôles primordial des parents est d’envoyer un message que l’éducation est importante, tant par l’application des consignes données par le personnel scolaire que par leur implication avec leurs enfants. Votre compréhension des raisons des devoirs et leçons et votre motivation auront une influence sur eux. Vous êtes un guide, un motivateur, un soutien en validant ce que votre enfant fait ou en remettant en question une réponse, en le valorisant, en s’intéressant à sa vie scolaire. Pensez à ce que vous avez reçu de vos parents ou de ce que vous auriez aimé recevoir…

Si vous êtes inquiets ou avez des questions, il est toujours possible de demander une rencontre avec l’enseignante ou de participer au P.I.A.

N’oubliez pas que votre attitude aura une incidence sur votre enfant. Il est gagnant de lui signifier que nous appuyons l’enseignante, que nous priorisons son éducation et ses apprentissages académiques, en affirmant notre volonté de prendre en main, avec lui, sa réussite; de plus, c’est un facteur de réussite scolaire reconnu !

 

Enfants ayant des besoins spéciaux

Votre enfant a des troubles d’apprentissages de l’ordre des dys ? (dysphasie, dyscalculie, dysothographie), un TDA ou un TDAH ? Tous les enfants, mais principalement nos petites tornades ont besoin d’un moment pour se défouler, un petit 15 minutes qui leur permet d’évacuer le trop plein d’énergie accumulé pendant la journée et de décompresser après leur journée; ça favorise une meilleure disponibilité pour les devoirs et leçons, surtout s’ils n’ont pas eu ce moment de défoulement au service de garde. De diviser le travail en plusieurs petites périodes courtes enlève une pression et du stress. Pourquoi ne pas offrir des coquilles insonorisantes à votre enfant pour favoriser sa concentration ? Le personnel de sa classe pourra vous offrir des trucs tels les pictogrammes ou autres moyens simples et efficaces. Certains sites web peuvent être utiles tels www.successcolaire.ca. N’hésitez pas à vous y référer.

 

 

Enfin, rappelez-vous que la routine des devoirs et leçons est un incontournable et qu’elle permet d’éviter des conflits à chaque soir. Elle offre à l’enfant d’apprendre à se responsabiliser face aux attentes scolaires et à s’organiser. En fait, elle le sécurise. Surtout si vous vous y impliquez. Bonne poursuite !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *